· 

Parlons zizi

Je sais que ce sujet met bon nombre de parents mal à l'aise, alors pourquoi ne pas l'aborder avec humour ? Rien ne sert de hurler si votre petit garçon se frotte vigoureusement sur un coussin ou une peluche. Vous risqueriez d'engendrer sentiment de culpabilité, de honte et un rapport à son corps plutôt négatif, voire plus encore.

Mettez-vous à sa place c'est plutôt curieux un zizi. Ça fait des flexions, des extensions, ça ne veut pas toujours se ranger correctement, ça arrose à tout vent, ça flotte, ça chatouille, ça gratte, ça devient super fort à certains moments de la journée, bref un zizi ça mérite qu'on en parle non ?

J'ai trouvé un petit album super chouette, qui m'a fait rire mais rire (il faut dire que je suis bon public), que je n'ai pas encore fait découvrir à mon fils mais à ma fille de presque 8 ans. Autant vous dire qu'elle aussi a beaucoup ri.

"Monsieur zizi" mêle humour et anatomie d'une façon légère et sans grossièreté. Il peut être un bon moyen pour faire comprendre à l'enfant qu'un zizi ça se respecte et que ce n'est pas un jouet qu'on montre à tout le monde et qu'on tripote quand on s'ennuie. 

Si vous trouvez que votre enfant, fille ou garçon, a régulièrement recours à la masturbation, comme par exemple devant la télé, demandez lui si il/elle s'ennuie. Très souvent l'enfant adopte ce comportement par besoin de remplir son réservoir affectif car la masturbation est, je cite Lawrence Cohen, " une source de satisfaction si intense qu'elle surpasse le besoin initial d'établir un lien avec autrui, au risque de devenir une habitude".

 

Bonne lecture !

 

Monsieur Zizi - Ed° Milan - 4.99 € 

 

© Chloé Mousseau